fbpx

Étirement du Deltoïde


Description des fonctions du muscle Deltoïde

Le Deltoïde (ou Deltoidus) est un muscle reliant le bras au buste. Il part du tiers supérieur du bras (côté externe) et rejoint la clavicule et la scapula pour complètement recouvrir l’articulation. Selon la direction de ses faisceaux de fibres, on dénotera différentes fonction pour ce même muscle.

Ainsi, ses fonctions seront l’éloignement du bras par rapport au buste (flexion de l’épaule, abduction et rétropulsion). Chaque orientation incombant à un faisceau particulier (dit portion). Chacune de ses fonctions appliquant une force différente sur le bras, ce dernier prendra des positions différentes. Rotation externe lorsque le faisceau postérieur est dominant, rotation interne pour le faisceau antérieur.

Un Deltoïde trop tendu va avoir pour responsabilité de créer des déséquilibres au niveau de la coiffe des rotateurs, engendrant de gros problèmes). L’inverse étant aussi vrai, à savoir qu’un problème à la coiffe des rotateurs peut engendrer une sur-utilisation du deltoïde et produire des déséquilibres (le serpent qui se mort la queue).

Les douleurs au deltoïdes sont généralement superficielles et ne sont pas confondues avec les muscles plus profonds.

Zones de Trigger et d’implication

Les Triggers Points du deltoïde sont nombres. Chaque faisceau peut en présenter plusieur. C’est pourquoi sur la photo nous n’avons présenter que des X regroupant une zone diffuse et non des points très précis.

La zone Trigger point postérieure est facilement trouvable : elle se situe à l’arrière de l’épaule, généralement juste au dessus du pli du bras. Il engendre une vive douleur très localisée autour de ce point.

La zone Trigger antérieure est plus vicieuse. La douleur est désaxée, sur le deltoïde externe alors que le trigger point est à rechercher bien en avant de l’épaule.

La zone Trigger latérale engendre la même douleur que pour le Trigger antérieur. Mais ces Triggers se trouvent bien sur les faisceaux externes du muscle.

C’est pourquoi il convient bien de bien ressentir la différence entre douleur irradiante et douleur à l’appui d’un Trigger.

Étirement pour le muscle Deltoïde

Pour étirer ce muscle, il suffit de suivre le déroulé des vidéos ci-dessous.

Le premier étirement est simple et concerne le faisceau antérieur. Placez simplement le bras en position de rétropulsion, coude fléchi, puis faites une rotation externe de ce même bras (sans provoquer un enroulement de l’épaule vers l’avant). Mobility – Etirement deltoide antérieur

Le second étirement permettra de toucher les faisceaux externes et postérieurs. Attrapez vos coudes et collez-le à la poitrine, coude au repos (quasi tendu) puis laissez le poids de l’avant-bras décoller la main du buste. De cette position, essayez de reculer l’épaule sans bouger le bras. Mobility – Etirement deltoide postérieur et médian

Smash ou automassage du muscle Deltoïde

Pour smasher le muscle deltoïde, veuillez suivre la vidéo ci-dessus.

Faisceau antérieur. Placez une balle de lacrosse sur le mur au niveau de l’avant de l’épaule. Appliquez le devant de l’articulation sur cette balle. Quand vous le trouvez, appuyez votre poids de corps dessus. Le travail consistera à effectuer des rotations de bras, des rétropulsions de ce dernier. Mobility : Smash Deltoide antérieur

Faisceau externe. L’idée est la même, mais en appliquant la balle sur le côté du deltoïde en trouvant le ou les Triggers Points correspondant.

Pour smashez le faisceau postérieur, on travaillera plutôt au sol. Couché sur le dos, placez la balle de LaCrosse sur le Trigger Point, bras enroulé sur la poitrine. Quand vous l’avez, faites des rotations du bras, des montées et descentes du coude…

Rappel étirement

  • Étirez le muscle doucement (3-6 secondes pour atteindre la position). La position doit faire sentir l’étirement mais ne surtout pas être douloureuse.
  • Tenez la posture 6 à 12 secondes.
  • Relâchez à la même vitesse (3-6 secondes pour revenir).
  • Recommencez encore 1 ou 2 fois

Il est bon de rappeler que nous sommes ici dans un objectif de prévention, d’application régulière et non pour soigner. Les Kinés et Ostéopathes sont les seuls qui pourront réellement soigner un problème lié à un trigger point. Nous, nous les utilisons à l’échauffement et au retour au calme en prévention !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.